Monsieur Choc immortalisé à La Hulpe!

Monsieur Choc a rendez-vous avec l’Histoire (la vraie) ce 1er juin 2019!
Une occasion en or de se mettre en valeur pour l'un des "méchants" les plus emblématiques...

StatueChoc-1.jpg

L’un des méchants les plus mythiques de l’âge d’or du Journal a véritablement vécu un revival mythique sous la plume du fils de son géniteur original…

Eric Maltaite aura ainsi l’insigne honneur d’inaugurer une sculpture de son héros ce 1er juin à La Hulpe.

Cette sculpture a été réalisée par Joachim Jannin (WAW Studios) et se situera au rond-point Will, du nom de l'illustre auteur de la série Tif et Tondu dans laquelle Choc a fait ses premiers pas.
Cette commune du Brabant wallon est celle où vécut de nombreuses années Will.

StatueChoc-2.jpg

La statue assemblée et presque prête; il reste 2-3 raccords-peintures à faire, mais tout devrait être sec pour le jour J! ;)

 

Rendez-vous donc dès 10h, le samedi 1er juin 2019, à intersection Champs des Mottes / Reine Astrid à La Hulpe

Animations dès 11h à la bibliothèque: drink et séances de dédicace par Eric Maltaite.

On en profite pour vous annoncer que c’est notre Chroniqueur Phylact qui se penche actuellement sur le dernier tome de cette trilogie et qui s’apprête à nous sortir une superbe chronique comme il en a l’habitude! On a hâte… ;)

Il était une fois un 25 Janvier ...
Les NOMBRILS

C’est le 25 janvier 2006 que parait en librairie le tome 1 de cette série.

Jenny et Vicky sont les pires chipies que la Terre ait portées. Elles se prennent pour le nombril du monde et pour peu, elles le seraient vraiment. Avec leurs vêtements sexy, leur maquillage provocateur et leur coiffure toujours impeccable, partout où elles vont, les regards sont hypnotisés, la musique s'arrête. On ne voit et on n'entend plus qu'elles.
Et heureusement ! Parce que Jenny et Vicky sont prêtes à tout pour être le centre d'attraction.

Dans ce monde qui privilégie l'enveloppe plutôt que son contenu, leur « amie » Karine ne peut qu'être un souffre-douleur au vu de sa taille et de son manque de confiance manifeste… Et si un jour Karine s'émancipait ? Qu'adviendrait-il de ce trio dépareillé ? L'amitié survivrait-t-elle ?

Le 12 avril 2007, le Prix Bédéis Causa - Albéric Bourgeois a été décerné à Delaf et Dubuc pour le premier tome de la série Les Nombrils, "Pour qui tu te prends ?".

Maryse Dubuc a reçu, pour "Les Nombrils", le Prix du meilleur scénariste décerné lors de la 6e édition des Joe Shuster Awards organisé à Toronto en juin 2010

Enfin, devant le succès de la série (et l’évolution irrémédiable des personnages), les auteurs ont créé en 2017 une série SpinOf: « Les Nombrils, 1ères vacheries! »
 

Identification (2)