• En Librairies:      

    25/09 - AGOSTO - Bedebox
    25/09 - TORTON, RENAUD, BARUTTI - Collect Market (Tour et Taxis)
    29/09 - AURITA - BD Web
    30/09 - PAPADATOS & AURITA - Flagey
    01/10 - MALLIE - Flagey
    01/10 - HERMANN - Paradise BD
    01/10 - ADAM - Skull

    Lire la suite...

Maester, priez pour nous car …

… Là revoilà!
Après 10 années d’accalmie pour nos chastes oreilles, mais aussi
10 années de combat et de courage pour son Maester…
Soeur Marie-Thérèse est de retour!

SoeurMarie2019-1.jpg

Sœur Marie-Thérèse des Batignolles est une bonne sœur atypique au caractère bien trempé (dans l'alcool). 
Elle ne supporte ni les jeunes ni les vieux, ni surtout l'autorité ou la bêtise. 
Elle succombe régulièrement aux paradis artificiels de l'alcool et de la drogue.
Religieuse probablement par erreur, elle goûte volontiers à l'amour charnel, même si son physique ingrat fait régulièrement échouer ses tentatives de drague.
Marie-Thérèse connaît Jésus, il s'agit chez Maëster d'un Portugais (avec fort accent) petit, bedonnant, assez poilu et assez loin de l'image liturgique traditionnelle… qui détient pourtant les mêmes pouvoirs que son homonyme de l'an un.

 SoeurMarie2019-2.jpg

Le synopsis de ce #7:
Arrêtée par la police pour terrorisme, Sœur Marie-Thérèse comparait devant un tribunal. Mais avec une liste de chefs d’accusation plus épaisse que la Bible en 5 volumes et un avocat qui se dérobe au dernier moment, la belle est bonne pour aller en cellule – et pas celle du couvent cette fois ! À moins d’un miracle venu de Jésus lui-même...

Dix ans donc, que Sœur Marie-Thérèse, Notre Dame de la bande dessinée qui brûle tout sur son passage, nous avait laissés orphelins de son franc-parler, de son caractère bien trempé (dans l’alcool) et de ses directs du droit bien sentis.
En cause : notamment d’importants problèmes de santé qui ont convaincu l’inénarrable (mais pas inaltérable) Maëster d’associer Julien Solé au dessin pour terminer l’album.

Loin d’un testament (ancien ou nouveau), cet album à quatre mains s’avère être le geste courageux d’un artiste qui, face aux épreuves de la vie, préfère trouver la rédemption dans l’humour et l'amitié.

SoeurMarie2019-3_800x1029.jpg

Ce nouveau quantique , véritable ôde à l’Humour et chancre de l’Amour (à moins que ce ne soit l’inverse), sortira chez tous nos sermonneurs préférés dans moins d’une semaine maintenant (le 09 octobre, aux éditions Glénat).

Il était une fois un 26 Septembre ...
Journal de TINTIN

Avec le journal de Spirou, dont nous reparlerons dans cette rubrique plus tard, cet hebdomadaire a formé réellement le ciment du monde du IX Art!  Il fut lancé au sortir de la guerre, en 1946.
Combien de talents n’ont-ils pas éclos au travers de ses pages?

Las! Ce journal cesse de paraître en novembre 1988 : les ayants droit d'Hergé, détenteurs du nom de Tintin, ont en effet décidé de lancer sans Les Éditions du Lombard un nouveau journal, Tintin reporter, qui disparaitra cependant au bout de quelques mois.
Le Lombard lance à son tour un nouveau périodique destiné à remplacer Tintin, Hello Bédé, qui paraitra lui jusqu'en 1993.
 

ANDRE

Je ne sais pas ce que j’ai à penser à André aujourd’hui, ce n’est pourtant pas le prénom de CAUVIN, né il y a plus de 8 décades, figure de proue de l’humour et excellent placement pour le journal de Spirou.  Il fut l'auteur -entre mille séries- des femmes en blanc, de Pierre Tombal, des Tuniques bleues,... C'est le 19 août 2021 qu'il quitta son sol aclot.

Ce n’est pas non plus le prénom de MACHEROT, décédé ce jour en 2008, auteur complet à qui on doit Isabelle avec Franquin (tiens ? André !), Sybilline, Clifton et Mirliton avec… Cauvin.

Quant à André ESPADON, j’ignore qui il est, ce n’est pas un auteur mais bien le secret du premier « Blake et Mortimer » d’E.P.Jacobs qui était paru en son temps dans le journal de Tintin (André Tintin ?).

Identification (2)