• En Librairies:      

    30/11 - 01/12 - JARBINET - Brüsel
    01/12 - UN FAUX GRAPHISTE - Flagey
    02/12 - JARBINET, DEVILLE, SPELTENS - Brüsel Waterloo
    02/12 - DE PINS - Flagey
    02/12 - LUGUY - BD Choc Event
    02/12 - MEYER - Molière

    Lire la suite...

Décès de Corteggiani

Nous apprenons le décès subit et inopiné de François Corteggiani, croisé encore le WE dernier au BD Comic Strip Festival de Bruxelles.

Né le 21 septembre 1953 à Nice, il est décédé à 69 ans le jour de son anniversaire !

Ce grand scénariste de bande dessinée  a aussi travaillé pour Walt Disney company en France, Italie, Hollande, Danemark et Usa et pour le Journal de Mickey, et fût rédacteur de Pif Gadget de 2004 à 2008.

Il a collaboré avec de nombreux dessinateurs et dans des registres très variés. Citons Pica/Pierre Tranchand (Marine, puis Bastos et Zakousky), Colin Wilson et Blanc-Dumont (La jeunesse de Blueberry 7 à 21) après le décès de Jean-Michel Charlier, Meynet (Tatiana K.), Malès et Mitton puis Barison (De Silence et de Sang), Suro (Sundance), Taymans (Sibylline 16)…

marine.jpgblueberry_jeunesse.jpg

tatiana.jpgalix.jpglefranc.jpg

 

Depuis 2010, il faisait aussi partie de l’équipe des nouveaux scénaristes des séries Alix et Lefranc de Jacques Martin. On lui doit le tome 31 de Alix et les épisodes 26-28-30-32 de Lefranc.

Depuis l'été 2015, au sein du nouveau magazine Super Pif il écrivait aussi les scenarios des Aventures de "Pif le Chien" dessinées par Di Martino et de "Placid et Muzo" dessinées par Netch.

Créateur du Bistro BD à Carpentras en 2005, la prochaine édition est prévue le 1er octobre. Nul doute que ses amis auteurs penseront bien à lui…

bistrobd.jpg

Il était une fois un 30 Novembre ...
Gérard LAUZIER

Né le 30 novembre 1932 à Marseille et mort le 6 décembre 2008 à Paris, LAUZIER était un auteur de BD, cinéaste et dramaturge, qui se caractérisait par un sens aigu de la comédie et du dialogue ravageur.

Il fut l’un des auteurs-phares du journal Pilote des décennies ’70 et ’80.
Dans des BD que les bien-pensants trouveraient aujourd’hui politiquement incorrectes, il fit un portrait au vitriol (mais oh combien hilarant) de la société d’alors.  Pour preuve son « Souvenir d’un jeune homme » en 1982 ou encore  en 1978 avec « La course du rat » où il tournait en totale dérision la caste des cadres ambitieux et sans scrupules (les 2 sont parus chez Dargaud).

Identification (2)