• En Librairies:     

    22/05 - PAQUET - Bedebox
    24/05 - SCHUITEN - Maison Autrique
    27/05 - HUGAULT - Slumberland BD World Uccle
    27/05 - CONSTANT - BDWeb
    27/05 - STOKART & TOUSSAINT - Slumberland BD World Namur 
    28/05 - STOKART & TOUSSAINT - Slumberland BD World Mons
    28/05 - TANCO & GIHEF - Archibald & Co

    Lire la suite...

WTF...riday: Saint Seiya - le film

On a peur...  On a très peur de ce qu'Hollywood réserve à l'une des séries les plus emblématiques des années '80!
C'est notre info WTF...riday de la semaine... en espérant qu'au final on sera esbaudi par le résultat final! (si si!)

 

À quoi va ressembler l'adaptation made in Hollywood ?

Nous avons tous été traumatisé par l’adaptation sur grand écran du Dragon Ball de James Wong en 2009.
Qu’en sera-t-il de ce film « Knights of the Zodiac » ?

5248000.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Le casting de cette future adaptation est désormais connu (et il faut reconnaitre qu'il envoie du lourd!)
- Mackenyu (PACIFIC RIM: UPRISING) : Seiya
- Sean Bean (GAME OF THRONES): Maitre de Seiya
- Madison Iseman (JUMANJI: NEXT LEVEL): Athena
- Famke Janssen (X-MEN)
- Mark Dacascos (JOHN WICK: PAREBELUM)
- Diego Tinoco (Phénix)

Saint-Seiya-Hollywood.jpg


Il sera réalisé par Tomasz Baginski, producteur de THE WITCHER, et co-scénarisé par Josh Campbell et Matt Stuecken.
Initialement ce film devait sortir en 2021, mais à cause de la pandémie, son tournage fut reporté déjà 2x depuis.

Au crépuscule de cette année pourtant, ce projet reste toujours fort mystérieux. Tout au plus sait-on que l’on partirait sur une Origin Story qui devrait suivre ce synopsis:


Mackenyu joue le rôle de Seiya, un orphelin de la rue et le héros titre de la franchise. Lorsqu’une énergie mystique connue sous le nom de « Cosmo » s’éveille en lui, Seiya entreprend un voyage pour conquérir l’ancienne armure grecque de Pégase et choisir son camp dans une bataille surnaturelle pour le destin de Sienna (Iseman), une jeune fille qui lutte pour contrôler ses pouvoirs divins

Bean incarne un mentor nommé Alman Kiddo, un homme qui recrute Seiya dans l’ordre des Chevaliers, qu’il a fondé lorsqu’il a découvert la déesse réincarnée. Tinoco est un homme engagé pour tuer la déesse vulnérable.

 

Saint Seiya est l’un des mangas qui a la plus marqué les lecteurs (et téléspectateurs du Club Dorothée des années ’80), mais qui a complètement perdu de son aura depuis (hormis sur les très bons spinoffs « The Lost Canvas », chez Kana ). Plusieurs adaptations ont été réalisées et honnêtement… elles furent très mauvaises (pour ne pas dire exécrables); on ne les citera pas, mais on espère que ce film parviendra à faire rejaillir le cosmos de cet univers bien terni.

Source: The Hollywood reporter

Il était une fois un 22 Mai ...
GLADYS

Chronicos de GénérationBD depuis Avril 2007.
Ecumeuse éternelle des bacs de bouquinistes et autres libraires spécialisées, Gladys a été recrutée par Maroulf (notre rédacteur en chef vénéré), preuve de son talent inné! 


Amatrice de « tout ce qui se lit », elle avoue néanmoins avoir un faible pour les petits éditeurs indépendants et la littérature classique.

Bel anniversaire, Gladys!

Raymond LEBLANC et HERGE

Hasard de la vie, Raymond Leblanc (1915) et George « HERGE » Rémi (1907) sont nés le même jour; le premier créant en 1946 le journal de Tintin, permettant au deuxième de retrouver un second souffle dans sa carrière de dessinateur, empêtré au sortir de la guerre dans des affaires de collaboration avec l’ennemi nazi…

Durant les années 1950 et 1960, perfectionniste et visionnaire, HERGE développe sa technique graphique « La ligne claire » dans le journal Tintin sans oublier de reprendre Jo, Zette et Jocko et, surtout Quick et Flupke. Tintin demeure cependant son œuvre principale, et lui vaut une renommée européenne, puis internationale.

HERGE dirigera aussi un studio où travailleront notamment Edgar P. JACOBS et Bob de MOOR.

Mort d’une leucémie en 1983, l’oeuvre d’HERGE est gérée par sa veuve Fanny Rodwell via les sociétés Moulinsart et Studios Hergé (anciennement Fondation Hergé).

Le journal de Tintin lui disparaitra des librairies en 1988; son créateur Raymond LEBLANC nous quittera 20 années plus tard.

Identification (2)