Le nouveau Michel Vaillant arrive... mais avec un seul dessinateur!

Annoncé depuis l’année passée (cfr. notre news du 29 janvier 2018), Marc Bourgne a été écarté des planches.  On fait le point avec cette nouvelle annonce.



C’est aujourd’hui qu’a été dévoilée la couverture de Macao, le nouvel album de Michel Vaillant, ainsi que celui de sa version collector.

L’info est déjà susceptible d’en intéresser plus d’un déjà, mais le point très intéressant va être de voir dans les faits comment Benjamin Benéteau a relevé le défi d’être seul sur toute la partie graphique de ce 7ème album!  

Personnages, voitures et décors; seul Jean Graton, le père originel de la série avait réalisé cette prouesse, et ce seulement  au début de sa carrière, pour ses premiers albums.
Lourd héritage donc pour ce -très- sympathique dessinateur, mais gageons qu’il s’en sortira haut la main!

En témoignage, voici ce qu’il écrivait il y a une semaine sur sa page Facebook:


Le pitch de ce nouveau tome, toujours signé par Denis Lapière:
"Vaillant : la ruine et la prison", titrent les journaux. Terrible réalité pour Michel Vaillant, soupçonné du meurtre de son frère. Mais en prison, Michel voit clair. Il lui faut réconcilier les siens après la mort de Jean-Pierre, démontrer son innocence et redonner un avenir à la famille Vaillant. Sorti de prison, c’est à Macao qu’il va poser les jalons de ce renouveau, malgré la détermination d’Ethan Dasz à les anéantir...



Sortie annoncée le 2 novembre, chez nos spécialistes libraires.
L’édition collector sera elle enrichie d’un dossier de 24pages et d’une couverture inédite.

On a trop hâte, pour le coup! ;)

Tags:
Il était une fois un 18 Novembre ...
1ère parution de Calvin & Hobbes

Créée par Bill WATTERSON le 18 novembre 1985, la série s'est terminée le 31 décembre 1995, après dix ans de parutions à raison d'une bande par jour, et d'une planche hebdomadaire en couleur. Elle a, durant cette période, connu un succès fulgurant, et été publiée par plus de 2 400 journaux de par le monde. À ce jour, plus de trente millions d'albums ont été imprimés, et Calvin et Hobbes sont devenus une nouvelle référence de la culture populaire.

La série décrit le quotidien de Calvin, enfant plutôt solitaire et très imaginatif, du double point de vue de Calvin lui-même et de son environnement, le comique naissant souvent de la différence de vision entre les protagonistes.

Aux yeux de Calvin, sa peluche, Hobbes, est une sorte de tigre anthropomorphe doué de parole et d'une personnalité propre alors que tous les autres personnages le voient comme un simple jouet. La série joue souvent sur cette double nature de Hobbes et l'ambiguïté n'est volontairement jamais levée.

Identification (2)