Munuera et BeKa pour le prochain Tuniques bleues !

Raoul Cauvin avait annoncé à Lambil et Dupuis en leur livrant son scénario du tome 64 que ce serait son dernier. Créateur de la série avec Louis Salvérius malheureusement décédé en 1972, Cauvin et les héritiers de Salvérius ont vendu leurs droits à Dupuis.

Lambil souhaitait pour sa part poursuivre le dessin mais le temps de trouver un accord avec Dupuis et la parution en 2020 de l’album annuel était compromise. Or la série s’est vendue à plus de 20 millions d’albums dans le monde et a été traduite en 15 langues !

TB_munuera.jpg

Pour que l’aventure ne s’arrête jamais, il a donc été décidé, en concertation avec l’éditeur et Lambil, d’honorer la parution annuelle des « Tuniques bleues » en publiant le tome 65 signé par Jose Luis Munuera (Nävis, Zorglub, Campbell) et le duo BeKa composé de Bertrand et Caroline (Rugbymen, Champignac). Ces trois auteurs, en grands admirateurs de la série, avaient été sollicités il y a quelque temps pour réfléchir à une histoire des « Tuniques bleues » en prévision du départ de Raoul Cauvin. Ils se sont immédiatement portés volontaires pour assurer cette mission. Reprenant les codes et l’humour du tandem culte composé du caporal Blutch et du sergent Chesterfield, les auteurs ont tenu à coller à l’identité de la série en conjuguant l’aventure trépidante avec une peinture de l’Histoire américaine capable de faire écho aux problématiques modernes. Le story-board de Jose Luis Munuera étant tellement abouti que le dessin de l’album lui a finalement été confié. 

 

TB_munuera_bis.jpg

 

Intitulé « L’envoyé spécial », ce 65ème tome sortira donc en octobre de cette année, soit avant le tome 64 prévu seulement en 2021 sous la houlette de Lambil et Cauvin ! Son tirage annoncé sera de 105.000 exemplaires.

Comme à l’habitude l’histoire s’inspire d’un fait historique, ici l’Anglais William Howard Russell, premier correspondant de guerre de la presse pour le Times de Londres en Inde, dans le conflit en Crimée et à la guerre de Sécession. Son périple dans le Nouveau Monde permet d’évoquer l’éternelle tentation d’instrumentalisation de la presse par le pouvoir et la difficulté pour elle de rester objective.

 

TB_beka.jpg

 

Et la suite ? Le tome 66 et les suivants seront bien entendu dessinés par Willy Lambil, 84 ans, mais sans scénariste encore annoncé à ce jour.  

Il était une fois un 14 Août ...
Christophe ARLESTON

Christophe Pelinq est né à Aix-en-Provence le 14 août 1953.   il fait ses études à l’école de journalisme de Marseille, (CTMC), dont il sort diplômé en 1987. 

Il fait ses débuts de scénariste BD pour le magazine Circus (Glénat), puis un premier album, Manie Swing, chez l'éditeur Alpen. Vient alors la rencontre avec Mourad BOUDGELLAL, qui vient de créer les editions Soleil. Les deux premières séries d’importance d'Arleston, Les Maîtres cartographes et Léo Loden, paraissent en 1992 aux éditions Soleil, bientôt suivies des trois tomes des Feux d'Askell. C’est en 1994 que sort le premier tome de sa série la plus connue:  Lanfeust de Troy. La réponse du public est immédiate, en quelques semaines l'album se positionne dans les meilleures ventes. La carrière de scénariste vedette d’Arleston démarre alors réellement aux yeux du public.  Il enchainera ensuite les séries à succès, tel « Troll de Troy », « Moréa », « Les naufragés d’Ythaq », "Sangre" …

Il a vendu à ce jour plus de douze millions d’albums de bande dessinée, dont la moitié sur la seule série Lanfeust.

Jirō TANIGUCHI

Naît le 14 août 1947 à Tottori, au Japon.
Enfant à la santé fragile, il passe beaucoup de temps à lire et à dessiner.
Il a publié d’incroyables histoires se basant sur la vie quotidienne, tel « Le journal de mon Père » en  1994, « Quartier Lointain » en 1998 ou encore « Le sommet des Dieux » (5 volumes).
En 2011, il est sacré Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.
C’est Le 11 février 2017, âgé de 69 ans, que ce grand maitre mangaka nous quittera dans la plus douce discrétion…

René GOSCINNY

René GOSCINNY, né le 14 août 1926 à Paris et mort le 5 novembre 1977 à Paris.

Ecrivain, humoriste et scénariste de bande dessinée français, également réalisateur et scénariste de films, et journaliste. Il fut l'un des rédacteurs en chef de Pilote, alors l'un des principaux journaux français de bande dessinée.

Créateur d’Astérix, d’Iznogoud et du Petit Nicolas, scénariste de Lucky Luke durant une longue période, il est l’un des auteurs français les plus lus au monde : l’ensemble de son œuvre représente environ 500 millions d’ouvrages vendus.

Il a également permis la reconnaissance du métier à part entière de scénariste de bande dessinée qui n’existait pas avant lui.

René Goscinny a utilisé quelques pseudonymes comme « René Maldecq », « René Macaire », « Agostini », « Liliane d’Orsay ».

Identification (2)