• En Librairies:     

    19/05 - KLOU - Flagey
    20/05 - MONSIEUR LECHIEN - Brüsel
    20/05 - DE JONGH - Flagey
    20/05 - MERTENS - BDWeb
    21/05 - MONSIEUR LECHIEN - Brüsel Waterloo
    21/05 - VAN LINTHOUT - Bedebox
    21/05 - STOKART - Slumberland BD World LLN
    21/05 - RENARD - BDWeb

    Lire la suite...

Le garage Isidore ferme boutique :(

Il ne semble pas que cela soit dû aux conséquences économiques du confinement actuel: la série "Le Garage Isidore" de Stédo & Gilson va s'arrêter définitivement.

Cette série a fait les belles heures du journal de Spirou durant des années, pour finir par ronronner un peu trop fort...

François Gilson croyant toujours fermement à sa série, il proposa à Stédo de reprendre les pinceaux, ce qu'il fit avec application et motivation durant 3 albums.

Las, cette action n'a pas été fortement suivie par les lecteurs et les éditions Dupuis ont décidé de ranger les outils définitivement.  C'est vrai aussi que le dernier tome date d'il y a déjà 10 ans!

171786848_10222655447268272_2329743973792999643_n.jpg

Voici le communiqué officiel de Stédo:

Fin de trajet pour le "Garage Isidore" qui range définitivement ses clés.
Les albums ne seront plus commercialisés après le 30 juin 2021.
Petit pincement au cœur, mais fier d'avoir "dépanné" tant bien que mal en reprenant, lourde tâche (d'huile), la suite d'Olis sur 3 tomes.
Merci aux Editions Dupuis (Thierry Tinlot et Benoît Fripiat en particulier) et à François Gilson, le scénariste, d'avoir fait confiance au jeune conducteur... euh, dessinateur que j'étais à l'époque...
Merci également au "Studio Cerise" d'avoir mis en couleurs une carrosserie qui en avait souvent bien besoin.
Les voyages forment la jeunesse et la route fut bonne en compagnie d'Isidore, de Chris et de toute l'équipe du garage!
 
Après l'arrêt de la série Mélusine qu'il faisait avec Clarke, François Gilson n'a plus grand chose sur le feu dans le monde de la BD...
Par contre, au vu de la production passée et actuelle de l'ami Stédo (33 albums en 18 ans), on n'est pas trop inquiet pour lui.  Juste une belle page de la BD d'humour qui se tourne doucement...
 
65279270_10217303728958659_6916169816520785920_n_800x296.jpg
 
Il était une fois un 19 Mai ...
Bernard VRANCKEN

Né en mai 1965 à Ixelles, Bernard VRANCKEN découvre très vite sa voie:  c’est ainsi qu’à l’âge de 15 ans, il se place parmi les lauréats du concours organisé par l'Académie des Beaux-Arts, ce qui lui donne l'occasion d'approcher de grosses pointures de la BD, telles que FRANQUIN ou Yvan DELPORTE. Dès 16 ans, il publie dans le journal "Tintin" quelques grandes épopées historiques.

Si les cours de Saint-Luc en Architecture ne l'inspirent guère, il fréquente assidument ceux donnés  par Eddy Paape à l'Académie de Saint-Gilles.
C’est cependant avec Stephen DESBERG qui lanceront la série romantique « Le sang noir », avant d’imaginer «I.R.$.» pour la collection Troisième Vague Lombard, qui court après les grands fraudeurs du fisc depuis 1999.
 

Identification (2)