Exposition « Le secret des Espadons » au CBBD

Juste après l’inauguration de la fresque de Blake & Mortimer, la presse était invitée à visiter en avant-première l’exposition présentée au Centre belge de la bande dessinée (CBBD). Nous avons donc eu droit à une visite commentée par les deux commissaires de l’exposition, Eric Dubois et Daniel Couvreur.

présentation.jpg

L’exposition présente dans la mezzanine décloisonnée 6 zones avec la mise en scène du bâtiment Horta. Dans chacune des six zones (construction scénaristique, décors et costumes, colères de la nature, histoire dans l’Histoire,…) on trouve des documents, photos, planches fac similé et objets divers autour de l’univers de l’Espadon. Chaque fois une planche centrale et autour en arborescence les éléments reprenant les étapes de la construction.

expo_01.jpgexpo_02.jpg

Également dans l’exposition une planche originale et deux bleus de coloriage dont celui exceptionnel de la version publiée dans le journal de Tintin et qui diffère de la version publiée en album.

bleus.jpg

A l’époque, quasi aucune femme dans les bandes dessinées, et au jour d’aujourd’hui cela paraît inconcevable, aussi les commissaires ont-ils imaginé d’ajouter un drapé jaune transversal et sur lequel sont imprimés des personnages féminins de l’univers de Jacobs, dont la seule tête féminine retournée dans la première histoire avec l’Espadon.

expo_04_femme.jpg

Lors de l’ouverture au public, on retrouvera en plus 14 planches du dernier tome qui sortira le 19 novembre prochain et intitulé « Le dernier Espadon » mais aussi 2 planches de « Le bâton de Plutarque » dessinées par Juillard avec l’Espadon.

Enfin signalons que les commissaires ont souhaité inscrire pleinement Jacobs dans les technologies actuelles, lui qui était déjà un précurseur en la matière, et donc avec l’application Instagram CBBD, on peut projeter des Espadons dans le ciel en scannant les logos du 75ème anniversaire.

schreder.jpg

                                                                  Etienne Schréder et Eric Dubois arborant fièrement chacun un pins de l'Espadon et de l'Aile rouge

Bref, une belle exposition axée sur l’Espadon mais qui toutefois laissera un peu sur la faim les lecteurs et fans ayant eu l’occasion d’aller visiter en 2019 l’exposition qui s’est déroulée aux Arts et Métiers à Paris et qui était beaucoup plus complète car non axée exclusivement sur l’Espadon.

CBBD

Rue des Sables 20 à 1000 Bruxelles

Jusqu’au 16 avril 2022

Il était une fois un 17 Janvier ...
POPEYE & Sente

Créé par Elzie Crisler SEGAR le 17 janvier 1929, Popeye (dont le nom vient de « Pop eye », soit « oeil éclaté ») est un marin brut & susceptible mais généreux & loyal, doué d'une force extraordinaire, qui est devenu l'un des personnages emblématiques de la culture populaire américaine à la suite des adaptations en dessin animé à partir 1933.

Popeye aurait été inspiré par Frank Fiegel, dit « Rocky » (1868-1947), habitant haut en couleur de Chester.
Ce grand Américain d'origine polonaise à la mâchoire anguleuse, amateur de bagarres réputé pour sa force extrême dans sa jeunesse et fumeur de pipe invétéré par la suite, était bien connu de Segar, mais celui-ci n'a jamais confirmé directement qu'il ait inspiré Popeye.
---

D'autre part, c'est aussi aujourd'hui l'anniversaire d'Yves SENTE.  Terriblement dépité par ses reprises des séries XIII et Thorgal (qu'il devra abandonner après y avoir mis un beau b*rdel), nous n'évoquerons pas plus avant cet auteur qui nous a trop déçu...

Identification (2)