RIP, Berserk! Merci Kentaro Miura!

Ce jeudi 20 mai, l’équipe du magazine Young Animal nous annonce une bien triste nouvelle : Kentaro Miura, l’auteur de Berserk est mort.

Cover_1.jpg

Le 6 mai 2021, ce dernier décède à l’âge de 54 ans, emportant avec lui, la fin de son chef d’œuvre de dark fantasy sur lequel il travaillait depuis 1989.

Né en 1966 d’un père dessinateur de story-board publicitaire et d’une mère professeure d’arts plastiques, il entame son premier manga « Miuranger » dès la primaire. 
En 1985, il commence une carrière de mangaka en publiant « Futatabi » dans la revue Weekly Shonen Magazine puis la première version de Berserk en 1988 dans Monthly Comicomi.

Écoulé à plus de 50 000 000 d'exemplaires dans une quinzaine de pays.  Berserk aura marqué plusieurs générations.  

berserk.jpg

30 ans à lire l’univers sombre et gore de Guts, ce héros à l’épée gigantesque, qui fut adapté maintes fois en animés, films et jeux vidéo.

Chaque tome du manga, dont l’attente de sortie semblait interminable, était accueilli comme le Saint Graal.  Aucun n’était capable de maitriser ce dessin qui ne ressemblait à nul autre et créer cette ambiance d’une intensité incroyable dans laquelle il nous plongeait grâce à son récit. 

Il espérait pouvoir finir la série de son vivant…  Ce ne fût pas le cas.  Et si un jour, par chance, un autre tentait de reprendre le flambeau, il n’y a pas de doute que le maître ne sera jamais égalé…

Alors, nous voulions juste dire merci à ce grand homme parti trop tôt.  Merci d’avoir créé cette œuvre qui fût le manga préféré de beaucoup d’entre nous.  Merci de nous avoir ouvert cet univers… 

Merci, et bon repos bien mérité…

cover2.jpg

 

Berserk-manga-3.jpg

Il était une fois un 21 Septembre ...
SUPERDUPONT

C’est le grand Marcel (GOTLIB) qui crée ce super-(anti)-héros complètement loufoque et « Français, Môsieur! » pour le journal Pilote en 1972.

Affublé de son béret, de ses charentaises et de sa cape, il prône le patriotisme aigu, en promouvant les produits sains du terroir français: le vin et le camembert.
Ultime délicieux caprice du personnage: il refuse d’être dessiné avec de l’encre de Chine!
Tout un poème!

GOTLIB commettra 6 tomes totalement délirants.  En 2015, Dargaud voulant relancer la machine, demande à François BOUCQ de reprendre le personnage.  L'album « Renaissance » naitra., mais la magie ne sera plus au rendez-vous...
 

Identification (2)