Clarke, une expo’ et une interview

Auteur très discret mais omniprésent dans le Journal de Spirou depuis 27 ans, il est temps qu’il soit sous les projecteurs…
Revue de l’expo’ Clarke et de son ensorcelant parcours….

ClarkeExpo-0.jpg

Et c’est dans sa nouvelle galerie bruxelloise, la « Comics Art factory », que Frédéric Lorge a choisi de mettre en perspective un vaste panel de planches originales et d’illustrations du papa de la sorcière Mélusine, mais aussi issues de son récit « Les danois », ou encore du terrible « Histoires à lunettes ».

Cette exposition tiendra ses quartiers donc à la Galerie Comic Art Factory, chaussée de Wavre 237 à 1050 Bruxelles, du 5 avril au 4 mai 2019.

Enfin pour vous donner l’eau à la bouche, et aussi pour vous faire patienter (!) vous pourrez découvrir aussi une interview de Frédéric Seron alias CLARKE (oui oui, il y a bien un lien avec le papa des petits hommes / femmes …). 
Caressez la sorcière avec votre mulot (ou votre doigt) pour visualiser ces 10 minutes d'interview...

ClarkeExpo-1.jpg

 

Il était une fois un 22 Mai ...
GLADYS

Chronicos de GénérationBD depuis Avril 2007.
Ecumeuse éternelle des bacs de bouquinistes et autres libraires spécialisées, Gladys a été recrutée par Maroulf (notre rédacteur en chef vénéré), preuve de son talent inné! 


Amatrice de « tout ce qui se lit », elle avoue néanmoins avoir un faible pour les petits éditeurs indépendants et la littérature classique.

Bel anniversaire, Gladys!

Raymond LEBLANC et HERGE

Hasard de la vie, Raymond Leblanc (1915) et George « HERGE » Rémi (1907) sont nés le même jour; le premier créant en 1946 le journal de Tintin, permettant au deuxième de retrouver un second souffle dans sa carrière de dessinateur, empêtré au sortir de la guerre dans des affaires de collaboration avec l’ennemi nazi…

Durant les années 1950 et 1960, perfectionniste et visionnaire, HERGE développe sa technique graphique « La ligne claire » dans le journal Tintin sans oublier de reprendre Jo, Zette et Jocko et, surtout Quick et Flupke. Tintin demeure cependant son œuvre principale, et lui vaut une renommée européenne, puis internationale.

HERGE dirigera aussi un studio où travailleront notamment Edgar P. JACOBS et Bob de MOOR.

Mort d’une leucémie en 1983, l’oeuvre d’HERGE est gérée par sa veuve Fanny Rodwell via les sociétés Moulinsart et Studios Hergé (anciennement Fondation Hergé).

Le journal de Tintin lui disparaitra des librairies en 1988; son créateur Raymond LEBLANC nous quittera 20 années plus tard.

Identification (2)