Halloween chez GénérationBD

En ce 31/10, voici une sélection subjective de bandes dessinées sur le thème d’Halloween. Halloween Blues, Comptine d'Halloween et Halloween.

 

« Halloween Blues » de Kas et Mythic (Le Lombard) - 7 tomes qui peuvent se lire indépendamment

halloween_kas.jpg

Qui a tué Dana Anderson, la star montante d’Hollywood ? Personne, même la victime ne le sait et depuis le fantôme de Dana hante les lieux du crime et son mari, le policier Foster Hill, tente d’élucider ce meurtre dont il est peut-être l’auteur.

 

« Comptine d’Halloween » de Denys et Callède (Delcourt) – 3 tomes parus

halloween_denys.jpg

Une petite citrouille sourit dans le noir. Fermez portes et fenêtres c’est la nuit d’Halloween. Une simple comptine enfantine qui résonne de manière lugubre dans les rues de Creeper Creek, bourgade américaine. Des meurtres y sont commis.

 

« Halloween » de Boiscommun – un petit conte de 20 pages tout en rimes, pour fêter les morts et apprécier la vie.

halloween_boiscommun.jpg

La jeune Asphodèle vous invite à plonger dans le grand livre de la nuit à errer dans la ville pour y chasser le mauvais esprit.

Tags:
Il était une fois un 18 Novembre ...
1ère parution de Calvin & Hobbes

Créée par Bill WATTERSON le 18 novembre 1985, la série s'est terminée le 31 décembre 1995, après dix ans de parutions à raison d'une bande par jour, et d'une planche hebdomadaire en couleur. Elle a, durant cette période, connu un succès fulgurant, et été publiée par plus de 2 400 journaux de par le monde. À ce jour, plus de trente millions d'albums ont été imprimés, et Calvin et Hobbes sont devenus une nouvelle référence de la culture populaire.

La série décrit le quotidien de Calvin, enfant plutôt solitaire et très imaginatif, du double point de vue de Calvin lui-même et de son environnement, le comique naissant souvent de la différence de vision entre les protagonistes.

Aux yeux de Calvin, sa peluche, Hobbes, est une sorte de tigre anthropomorphe doué de parole et d'une personnalité propre alors que tous les autres personnages le voient comme un simple jouet. La série joue souvent sur cette double nature de Hobbes et l'ambiguïté n'est volontairement jamais levée.

Identification (2)