Un nouvel « Arabe du futur »

L’annonce vient d’être faite par l’auteur: le tome 5 est en cours de gestation…

La série multi-primée de Riad Sattouf dont le dernier volume était sorti il y a plus d’un an aura bien une suite!
Dans ce prochain volume nous retrouverons le petit Riad au début de l'adolescence, dans les années 90, plus si petit et si blond que ça.
Ça, c’est la bonne nouvelle; la moins bonne est qu’il va falloir patienter encore jusqu’au dernier trimestre 2020 pour le découvrir….

ArabeFutur2020-1.jpg

« Courage est Mère de toutes les patiences! » dit l’adage populaire; on va se montrer donc Courageux!

Dans le premier tome (1978-1984), le petit Riad était ballotté, de sa naissance à ses six ans, entre la Libye de Kadhafi, la Bretagne de ses grands-parents et la Syrie de Hafez Al-Assad.
Le deuxième tome (1984-1985) racontait sa première année d’école en Syrie.
Le troisième tome (1985-1987) était celui de sa circoncision.
Enfin, son dernier tome, exceptionnel par son format (288 pages) et par ce qu’il révèle (le coup d’État de son père), est le point d’orgue de la série.

ArabeFutur2020-2.jpg

La série L’Arabe du futur est traduite dans 22 langues, même en Japonais (cfr. notre news), mais paradoxalement pas encore en … Arabe (elle le sera une fois la série complète, selon l’auteur).

 

ArabeFutur2020-3.jpg

Il était une fois un 14 Juillet ...
Marcel GOTLIB

Marcel Gottlieb, dit GOTLIB (né le 14 juillet 1934 à Paris et décédé le 04 décembre 2016) est un auteur de bande dessinée français, surtout connu pour ses histoires humoristiques (Gai-Luron, Les Dingodossiers, La Rubrique-à-brac,Super-Dupont ou encore Hamster Jovial ...) et les nombreuses pages qu'il a publiées dans deux importants mensuels qu'il a créés dans les années 1970, L'Écho des savanes et Fluide glacial.

GOTLIB est un maitre de l'humour noir, ce qui lui permet d'aborder des thèmes qui lui sont chers, parfois de manière satirique envers lui-même, jetant le discrédit sur son propre humour qu'il désigne avec ironie « fin et sophistiqué ». L'ensemble de sa création se caractérise
par ce que Thierry GROENSTEEN nomme une « euphorie citationnelle » propre à susciter le rire chez le lecteur, et qui consiste à truffer ses pages de références tant cinématographiques que littéraires ou picturales.

On terminera cette Ode au maitre par sa célèbre blague: « Comment vas-tu.. yau de poêle ? »
 

Identification (2)