• En Librairies:      

    30/11 - 01/12 - JARBINET - Brüsel
    01/12 - UN FAUX GRAPHISTE - Flagey
    02/12 - JARBINET, DEVILLE, SPELTENS - Brüsel Waterloo
    02/12 - DE PINS - Flagey
    02/12 - LUGUY - BD Choc Event
    02/12 - MEYER - Molière

    Lire la suite...

PodCast : Les 20 secrets d’Astérix

C'est dans une poignée de journées que sortira leur nouvelle aventure !
Pour patienter et découvrir ce que vous ne savez peut-être pas sur Astérix, le JDD et Europe 1 Studio nous ont concocté une série de podcasts intitulée "Les 20 secrets d'Astérix".

Quatre épisodes de 5 minutes sont diffusés chaque semaine sur lejdd.fr et sur les plateformes de streaming audio.

242518595_4883779621634628_8215940612536833746_n.jpg

(Un clic sur cette image pour vous rendre sur le JDD)

Tous les épisodes sont disponibles sur : Spotify, Apple podcasts, Amazon music & Deezer

 

Le descriptif du PodCast:
Savez-vous d’où viennent les noms des héros de la BD de René Goscinny et Albert Uderzo ? Et pourquoi la grande majorité des patronymes des irréductibles Gaulois se terminent en "ix" ? Dans le premier épisode des "20 secrets d’Astérix", le nouveau podcast du Journal du Dimanche, produit par Europe 1 Studio, en partenariat avec les Editions Albert René, le journaliste Vivien Vergnaud remonte aux origines d'Astérix et Obélix ... et il en profite pour nous donner un petit cours de typographie !

 

NB: on vous rappelle un autre PodCast qui a produit 2 épisodes sur notre héros gaulois: un clic sur le logo des Franco-Belges pour y accéder (et promis, on vous cause de leur nouvel épisode très vite!)

FrancoBelgesAsterix.jpg

Il était une fois un 30 Novembre ...
Gérard LAUZIER

Né le 30 novembre 1932 à Marseille et mort le 6 décembre 2008 à Paris, LAUZIER était un auteur de BD, cinéaste et dramaturge, qui se caractérisait par un sens aigu de la comédie et du dialogue ravageur.

Il fut l’un des auteurs-phares du journal Pilote des décennies ’70 et ’80.
Dans des BD que les bien-pensants trouveraient aujourd’hui politiquement incorrectes, il fit un portrait au vitriol (mais oh combien hilarant) de la société d’alors.  Pour preuve son « Souvenir d’un jeune homme » en 1982 ou encore  en 1978 avec « La course du rat » où il tournait en totale dérision la caste des cadres ambitieux et sans scrupules (les 2 sont parus chez Dargaud).

Identification (2)