HellBoy - Le film

Amateur de Comics bien Dark, on vous cause aujourd’hui du prochain reboot du film Hellboy, de Neil Marshall

Et pour bien voir de quoi on parle, commencez -si ce n’est déjà fait- par visionner la bande annonce de ce film.

 Hellboy2019-2 2.jpg

Car si les génies marketing d’Universal Pictures ont mis en avant certains éléments comiques du film, il faudra pourtant s’attendre à ce que la vision de David Harbour (l’acteur titre) soit beaucoup plus cruelle du personnage, tandis que Mike Mignola (le créateur du comics) promet que le film retranscrirait au mieux les éléments d’horreur de sa série…

C’est en effet dans une interview parue dans le magasine Empire que David Harbour déclare: "C’est le sentiment de vraiment tuer des choses, même si ce sont des géants ou des monstres. Vous leur coupez la tête, vous vous baignez dans leur sang et vous avez le sentiment complexe d’arracher le cœur de quelque chose d’autre. Nous prenons le temps de comprendre que Hellboy est un tueur. C’est une arme."Hellboy2019-1.jpg

Outre donc Davide Harbour, on retrouvera aussi au casting Ian McShane, Milla Jovovich, Sasha Lane, Penelope Mitchell, Daniel Dae Kim, Brian Gleeson et Sophie Okonedo.

Le film est attendu chez nous le 8 mai 2019.

 

Hellboy2019-0.jpg© Universal Pictures, Relativity Media et Dark Horse Entertainment Tous droits réservés.

Il était une fois un 14 Juillet ...
Marcel GOTLIB

Marcel Gottlieb, dit GOTLIB (né le 14 juillet 1934 à Paris et décédé le 04 décembre 2016) est un auteur de bande dessinée français, surtout connu pour ses histoires humoristiques (Gai-Luron, Les Dingodossiers, La Rubrique-à-brac,Super-Dupont ou encore Hamster Jovial ...) et les nombreuses pages qu'il a publiées dans deux importants mensuels qu'il a créés dans les années 1970, L'Écho des savanes et Fluide glacial.

GOTLIB est un maitre de l'humour noir, ce qui lui permet d'aborder des thèmes qui lui sont chers, parfois de manière satirique envers lui-même, jetant le discrédit sur son propre humour qu'il désigne avec ironie « fin et sophistiqué ». L'ensemble de sa création se caractérise
par ce que Thierry GROENSTEEN nomme une « euphorie citationnelle » propre à susciter le rire chez le lecteur, et qui consiste à truffer ses pages de références tant cinématographiques que littéraires ou picturales.

On terminera cette Ode au maitre par sa célèbre blague: « Comment vas-tu.. yau de poêle ? »
 

Identification (2)